L'invitation aux jardins

ALLONS VOIR LES ROSES

Bionnay, c’est l’histoire d’une passion pour la rose

Dans les années 90, déjà précurseurs, les Éditions de Bionnay créent et organisent les Journées des plantes et Jardins de Fléchères dans l’Ain qui connaissent un réel succès auprès de tous les amateurs de jardin.

En 1996, à l’occasion du G7, ils proposent à Madame Bernadette Chirac de créer une exposition sur la rose, à Lyon, berceau mondial de cette fleur.

Ils organisent l’exposition « Allons voir les roses » au conservatoire national de musique de Lyon et font créer une rose pour chacune des femmes des Chefs d’État : Mesdames Hillary Clinton, Flavia Prodi, Naïna Elstine, Humiko Hashaimoto… La notoriété est internationale et la presse s’en fait écho du Japon au Canada…

Des liens forts se sont tissés autour de cette passion commune et Madame Bernadette Chirac est revenue naturellement à Bionnay, notamment lors de l’inauguration des jardins.

Bionnay en perpétuel renouvellement

Bionnay a accueilli depuis son ouverture des milliers de visiteurs mais doit répondre à d’autres demandes.

Les travaux entrepris après la tempête de 1999 ont redonné vie au parc et aux jardins.  Mais la dernière grande création paysagère de la propriété date de 1900….avec un patrimoine arboré d’environ 400 sujets déjà ancien qui de plus souffrent des grandes sécheresses des dernières années. Un vaste programme de plantation qui doit introduire des variétés capables d’affronter le réchauffement climatique est en cours.

Les jardins de Bionnay sont devenus au fils du temps un lieu de rencontres de passionnés et d’experts des jardins, des concepteurs, architectes paysagistes.

Bionnay a accueilli le congrès mondial des roses, composé d’experts et d’amateurs avec ici son président pour la France : Alain Meilland.  

Bionnay a accueilli des événements de renommée nationale et international. Congrès mondial des roses, concours d’art floral international, congrès des familles professionnelles de l’horticulture et du paysage…

Le lieu a vocation à répondre à une demande croissante et doit engager les travaux nécessaires pour accueillir colloques et séminaires résidentiels avec un espace de restauration dont les fruits et légumes seront produits dans ses propres jardins.